May 16, 2006

[japon] Un pays à la pointe de la technologie contemporaine - 2eme partie

Alors voici comment se servir en pratique du fabuleux outil que je décrivais en première partie à lire ici si ce n' est déjà fait

1/ Mettre le linge sale dans le compartiment de gauche,
Pour cela; très simple, soulever le couvercle, qui n' est attaché à rien, ce qui vous laisse la possibilité de le poser de manière très pratique par terre ou sur une table (ou de le lancer très fort à travers la fenêtre) .. Une fois enlevé le couvercle, vous noterez que le compartiment de gauche, n' est tout simplement qu' un grand bac en plastique vide.. quand je vous parlais de simplicité...

2/ Remplir la machine d' eau.... en tournant vous même le robinet d' arrivée d' eau... froide. (qui se trouve en amont du tuyau bleu) vous noterez au passage le design de l' engin d' une élégance rare, ainsi que le choix ergonomique de la couleur bleue pour l' eau froide...
(Si la machine ne se remplit pas, alors que l' eau coule, c' est que la molette No2 est sur le cran No3; je vous laisse comprendre..)
Après ne pas avoir oublié de couper l' arrivée d' eau une fois la machine remplie,

3/ Basarder en vrac la lessive dans le compartiment de gauche.

4/Choisir une vitesse de rotation, si ce n' est déjà fait par la force des choses (sinon la machine serait toujours vide.. je vous laisse comprendre)
cran No1 si vous portez des robes, ou cran No2 si vous portez des jeans..

6/ Définir le temps de lavage en activant la molette No1

A partir de là, la machine se met instantanément en marche... ou devrais-je dire, en branle (surtout si vous portez des jeans...)

c' est en général à ce moment là également que l' on note qu' on a oublié le
5/ aller chercher , par terre, sur la table, ou dehors, le couvercle... important si vous souhaitez éviter de passer la serpillère...

Quand le cycle de lavage est terminé, vous le saurez par le silence immédiat qui le caractérise..
enlevez de nouveau le couvercle, puis:

7/ Vider l' eau en activant la molette No2

Nous allons maintenant procéder au rinçage des vêtements, et tout ça toujours dans le compartiment de gauche, car cette machine est naturellement multi-fonctions!

8/ Remplir de nouveau la machine (en remettant la molette No2 sur robe ou pantalon)

9/ Tourner la molette No1 pour définir le temps de rinçage...

réitérer les opérations 8/ et 9/ autant de fois que nécéssaire.

10/ Ouvrir le compartiment de droite, cette fois le couvercle est bel et bien rattaché au cadre de la machine...

11/ essayer de soulever la lourde masse de vêtements entremélés (car contrairement aux machines européennes, où le rotor est placé horizontalement, de manière à brasser les vêtements à l' aide de la gravité; ici le rotor est vertical, du coup les vêtements ne font que flotter dans l' eau et s' enchevêtrent irrémédiablement les uns les autres, ce qui est particulièrement utile pour déformer les vêtements)
lourde masse car vêtements trempés d' eau froide ( pour ceux qui croyait qu' à un moment donné l' eau serait chauffée par une résistance ou autre, non, non rien de tout ça ici, au japon on lave majoritairement à l' eau froide...)
donc essayer de soulever tous ces vêtements afin de les transférer dans le compartiment de droite (si vous arrivez à le faire sans rien éclabousser, vous êtes de toute évidence expérimenté, et je ne vois pas ce que vous faites ici..)
puis enfin,

10/ activer la molette No3 qui paramêtre le temps d' essorage! Car cette incroyable machine non content de laver le linge sale, peut même le sécher! (enfin l' essorer)
Ici, la minuterie s' arrète non plus à 15 mais à 5 minutes, pour des raisons de sécurité probablement, vu la vitesse - supersonique - de rotation...
là aussi, à peine la molette activée, la machine se met en marche... enfin en branle... mais là plus question de robe ni de jean... Vous saurez quand le cycle d' essorage sera terminé par le silence qui le caractérise... si vous n' êtes pas devenu sourd entre temps...

11/ sortir les vêtements, passer 10 à 15 minutes à déméler le tout puis étendre le linge à sécher complètement, voilà! Simple comme bonjour!

Et pour ceux qui se disent (comme je l' ai pensé au début) qu' on m' a refourgué une machine pourrie datant de Mathusalem; et bien je vous apprendrais qu' en Août 2005, il y en avait toujours en vente (model neuf) pour la modique somme d' environ 30 000 Yens (ce qui fait à vu de nez un bon petit 220 euros..)

En tous cas, avec des machines aussi pratiques à utiliser, je comprend pourquoi les japonais aient besoin de ça!

--
Posted by Xavier to japon at 5/15/2006 09:30:00 PM